Comment s’organise l’école à la maison en France ?

Saviez-vous qu’en France, si l’instruction est obligatoire, l’école traditionnelle ne l’est pas? De plus en plus adoptée par de nombreuses familles, l’école à la maison (ou homeschooling, en anglais) consiste à instruire soi-même ses enfants via les différents outils disponibles.

L’article L131-5 du Code de l’Education encadre l’instruction parentale (entre autres dispositions légales à ce sujet). Après une déclaration préalable à chaque début d’année scolaire (vous trouverez sur ce site un exemple de lettre type), l’école à la maison peut commencer. Certains parents privilégient les manuels scolaires en complément de l’instruction parentale, d’autres se tournent vers les cours par correspondance et y ajoutent des jeux éducatifs personnalisés ; en réalité, il existe autant de manières de procéder que de familles. Chacun développe pour son enfant le rythme d’instruction qui lui semble le plus approprié, en arbitrant entre les matières incontournables et imposées par la loi (un vaste socle de connaissances communes), et les activités d’épanouissement personnel de l’enfant!

Pourquoi choisir l’école à la maison ?

Chaque enfant a son propre rythme et sa propre manière d’appréhender le monde qui l’entoure et les connaissances qu’il doit intégrer. Or pour de nombreux enfants et adolescents, le cadre unique de l’école rend l’apprentissage difficile, et peut même perturber son équilibre personnel lorsqu’il n’arrive plus à suivre le rythme particulier que l’école impose.

En choisissant l’école à la maison, il est possible de créer un autre emploi du temps, qui fasse la part belle aux sports, activités d’éveil, arts, activités variées et temps de repos qui respectent le rythme de l’enfant. Cela n’empêche bien sûr pas les heures d’apprentissage des connaissances incontournables (mathématiques, français, géographie, histoire, etc.), mais le planning est plus souple et, contrairement à l’école traditionnelle, s’adapte à l’enfant et non l’inverse.

Certes, la vie sociale est différente pour un enfant non scolarisé. Mais la pratique de loisirs et les jours de repos en commun avec les camarades de son âge font que l’obstacle peut facilement être contourné !

Sachez que pour être certain que l’enfant n’est pas lésé dans son instruction, l’inspecteur d’Académie procède à un contrôle au moins une fois par an.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le homeschooling, savoir comment l’organiser, avoir des retours d’expérience et des informations juridiques, il existe plusieurs associations autour de l’école à la maison en France, qui sauront vous informer et vous orienter.

Hors contraintes particulières et situation familiale, ce choix doit idéalement naître des échanges que vous avez pu avoir avec votre enfant. Ses rapports avec les autres, sa vision de l’apprentissage et sa manière particulière d’apprendre ou de développer une passion doivent être pris en compte lors de ce choix commun.